Dimanche 29 novembre. Formule 1, Grand Prix de Bahreïn, avant dernière manche du championnat 2020. Le Franco-Suisse, Romain Grosjean, pour théoriquement son avant dernier grand prix, est qualifié en dernière ligne. Peu après le départ, Romain s’accroche avec Kvyat, tire droit dans le rail à plus de 220 km/heure. Le choc est hyper violant (53 G), la Haas se brise en deux et prend feu. Une scène insoutenable, qui nous remémore l’accident de Niki Lauda. La réaction des secours est immédiate. La voiture de sécurité avec le Docteur Roberts est sur place. Face à l’incendie violent, les commissaires font le maximum tout comme l’ex pilote Alan Van der Merwe. Tous craignent le pire, quand au bout de 28 secondes, qui ont paru   interminables, Romain, sort des flammes tout seul. Un miracle. Pris aussitôt en charge par le service médical, puis transporté à l’hôpital de Bahreïn, Romain s’en sort avec des brulures aux deux mains, et la peur de sa vie.                                                                           

Aujourd’hui, il se remet en famille, chez lui en Suisse, où il reçoit de très nombreux messages de soutient, dont certains viennent de la ligue Nouvelle Aquitaine Nord, où Romain a été licencié de 2004 à 2017 au sein du S.A.O.                             

 Que va faire Romain ? Seul lui le sais. Et encore pas sur car il doit beaucoup réfléchir à son avenir en sport automobile.                                                     

 « Allez, remets-toi vite Romain et reviens nous. Et puis n’hésite pas à faire un tour par La Rochelle où tu seras toujours accueilli les bras ouverts par tes nombreux supporters Picto-Charentais. On t’embrasse fort et on te dit à bientôt ».

                                                                                                                 G. Coëffe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts.