Briller à domicile, et de plus lors d’une finale, c’est un peu le rêve de chaque pilote. Si en plus on est jeune, il n’y a rien de 

 

plus motivant. C’est le cas de Benoit Taviaux, qui a 19 ans, vient de remporter le groupe N  à la finale 2016 des Slaloms. L’occasion de faire connaissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Benoit, d’où te vient la passion du sport auto ?

« Quand j’avais 6 ans, je venais déjà sur les slaloms. J’ai du patienter en faisant du karting en Loisirs, car je n’avais pas les moyens d’en faire en compétition ».

Quand et où as-tu débuté ?

« C’était en 2015, au slalom de Calignac à coté d’Agen. Je venais juste d’avoir mon permis. Avec ma Saxo, j’ai fini 1er de classe ».

Pourquoi le choix du slalom, et aimerais-tu rouler dans une autre discipline ?

« Le slalom, parce que c’est une très bonne école pour apprendre la voiture,  le sens des trajectoires,  la finesse du pilote, mais aussi parce que c’est le moins cher. Une autre discipline ?  Oui la course de côte pour apprendre la vitesse ».

Que t’as apporté ta performance de Lezay, et que vas-tu faire maintenant ?

« Ma victoire de Lezay, m’a apporté une belle récompense personnelle, mais aussi à toute l’équipe qui s’est mobilisé autour de moi, quand j’ai connu mes problèmes mécaniques. Sans eux j’aurais du abandonner. Je leur dédie cette victoire. Pour la suite, je viens d’acquérir une Dallara F392, avec laquelle je ferai des slaloms, mais aussi quelques courses de côte. Mon objectif pour 2017, est d’apprendre cette auto ».

 

                                                                                Propos recueillis par G. Coëffe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts.