C’est à Lezay, petite bourgade des Deux Sèvres, comptant 2200 habitants, que se déroulera les 10 et 11 septembre prochains, la finale de la Coupe de France des Slaloms. L’occasion de rencontrer, Guy Arpin, le maître d’œuvre de cette finale

et de lui poser quelques questions.

Guy, a quand remonte l’idée d’organiser une finale des slaloms à Lezay ?

« En 2006, j’avais présenté un projet de slalom pour 2007 sur la commune de Lezay. Le Maire et le conseil municipal, étaient demandeurs, et ont bien compris l’intérêt d’une telle manifestation avec en ligne de mire l’organisation d’une finale. Dès la fin de l’édition 2007, l’ASA Augias et l’Ecurie Rallye Angélique Chambrille, se sentant capable d’organiser une finale, un dossier a été déposé par le Comité Poitou-Charentes à la FFSA, pour une organisation en 2009. La réponse fut négative. Budget insuffisant … »

Et après ?

« Nous avons continué à organiser le Grand Prix de Lezay, tout en gardant en tête ce projet que j’ai présenté au Maire en 2012. En plein accord avec la commune et Rallye Angélique Chambrille (RAC), nous avons refait une demande d’organisation d’une finale, que cette fois la FFSA, nous a accordée. Du coup, la municipalité de Lezay, s’est doublement impliquée et à pris ses dispositions pour qu’ensemble nous puissions mener à bien cette finale ».

Par rapport au Grand Prix de Lezay, quelles seront les changements ?

« Etant à l’écoute des pilotes, mais aussi de la municipalité, le tracé n’a cessé d’évoluer depuis 2007. Après avoir investi la rocade, et la grande place pour faire un nouveau parc concurrents, le tracé est passé de 1100 m à 1950 m. Mais en 2014, avec les nouvelles R.T.S., nous avons du revoir l’implantation de la piste, et sécuriser certains emplacements public. Du coup le parcours est redescendu à 1600 m, comme en 2015, où l’observateur de la FFSA, a donné son aval pour l’organisation de la finale 2016 ».

Combien de personnes sont impliquées dans l’organisation de cette finale ?

« Un slalom, se dirige comme une entreprise artisanale. Une finale, c’est une vraie PMI. Pour l’organisation pure, nous avons 70 bénévoles. Tous motivés. Après nous aurons 18 officiels et 32 commissaires ».

Quel est le budget ?

« Un budget est toujours évolutif, mais il faut compter sur 50 000 €. Il vient en grande partie de la commune de Lezay, qui s’implique beaucoup, aussi bien en moyens humains que financiers. Après il y a la dotation de la FFSA qui subventionne la remise des prix, les aides de la ligue Poitou-Charentes, du Conseil Départemental, et de nombreux autres partenaires. En tout qu’ils soient financiers ou techniques, ils sont plus de 60 à nous faire confiance ».

As-tu des craintes ?

« Des craintes, on en a toujours. Celle que je redoute le plus, est que la météo ne soit pas de la partie. D’un autre coté, il y aura toujours des points positifs et des négatifs. On fera le point au débriefing. Cela nous servira pour la suite. Mais restons optimistes. Personnellement, ce sera l’accomplissement d’une tâche qui m’a été confiée dont j’avais le plaisir de mener à bien, et l’aboutissement de plus de 20 ans d’organisation du slalom des Ecuries d’Augias ».

                                                                           Propos recueillis par G. Coëffe 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts.